Search & Find
Accueil   >   Agenda : Journée doctorale "Théologie africaine"

Journée doctorale "Théologie africaine"

Le 19 janvier 2018
Palais universitaire, salle Pasteur

Journée de méthodologie et présentation des travaux des doctorants

Depuis huit ans, trois colloques et deux publications ont ancré la théologie africaine dans le paysage de l'Ecole doctorale strasbourgeoise de théologie et de sciences religieuses. Occasion est donnée de revenir sur les tendances des trois ou quatre générations de théologiens africains qui se sont succédées et de faire le point sur les démarches croisées qui se développent de part et d'autre de la Méditerranée à propos tant de la culture et de l'inculturation chrétienne que de la morale sociale et politique.

Organisateurs 
Christian Grappe
, Faculté de théologie protestante de Strasbourg
René Heyer
, Faculté de théologie catholique de Strasbourg

09.00 Présentation de la journée

09.15 Conférence

Léonard Katchekpele, Docteur en théologie catholique
Thèse soutenue à l'Université de Strasbourg, septembre 2015.
Prix de la Fondation Université de Strasbourg, 24 juin 2016.

Après l'inculturation. La théologie africaine en postcolonie.
Il s’agit de réinterroger le concept même de l’inculturation, et donc une bonne part de la théologie africaine, à partir de ma position de prêtre africain, missionnaire d’un certain genre en Europe. Des prêtres théologiens se situant dans ma position ne peuvent manquer un questionnement : après avoir reproché au missionnaires blancs de ne pas s’être assez adaptés aux cultures africaines, combien parmi eux, dans une situation identique et inversée aujourd’hui, arrivent-ils à s’adapter à la culture européenne, en se libérant de la tentation constante de vouloir importer leur tam-tam “avec eux”, en vue de faire une Église « vivante » ? Et finalement, l’inculturation, telle que souvent pensée, est-elle seulement possible ? Aura-t-elle été plus qu’un concept polémique (et donc politique) en situation postcoloniale ? Aussi, conviendra-t-il de s’interroger : après l’inculturation, c’est-à-dire aussi en en tirant les leçons, comment penser désormais la théologie en postcolonie ?
L’inculturation authentique est impossible, sans doute parce que la théologie impose toujours de faire l’expérience de l’autre, de l’étranger (que le missionnaire devrait toujours rester, comme témoin d’une altérité radicale) ; de passer de la quête du soi-même à l’accueil du tout autre. Il s’agit de penser les conséquences de cette thèse et les pistes qu’elle pourrait ouvrir pour une théologie africaine à venir.

10.15 Pause

10.30 Conférence

Allegra Maurice Kouassi
Etudiant en D.S.T.C. à la Faculté de théologie catholique de l’université de Strasbourg
Enquête de terrain sur l’accueil pastoral des migrants africains dans le diocèse de Strasbourg.

11.15 Débat à partir de l’exposé précédent et échange sur la formation des étudiants africains en théologie de l’Université de Strasbourg.

12.00 Pause

14.00 Présentation et discussion de travaux des doctorants

Bernard Amedzoame
Faculté de théologie catholique de Strasbourg
Le déploiement des sacrements dans l'existence chrétienne ou la question de l'efficacité sacramentelle : cas de l'archidiocèse de Lomé.

Jean-Claude M’Bra
Faculté de théologie catholique de Strasbourg
Herméneutique du discours sur la mort et jalons pour une inculturation de la célébration des funérailles chrétiennes en pays baoulé (Côte d'Ivoire). Approche anthropologique, théologique et pastorale.

Actualités

Agenda

Le 24 novembre 2017
À 08h30
Palais universitaire, salle Pasteur
Du 27 novembre 2017 au 28 novembre 2017
MISHA
Le 4 décembre 2017
À 17h00
Palais universitaire, salle Tauler
Le 19 janvier 2018
Palais universitaire, salle Pasteur
Le 22 janvier 2018
À 17h00
Palais universitaire, salle Tauler
Du 25 janvier 2018 au 27 janvier 2018
Palais universitaire, salle Pasteur et Nouveau Patio, amphi A. Beretz
Le 5 février 2018
À 17h00
Palais universitaire, salle Tauler
Le 23 février 2018
Palais universitaire, salle Pasteur
Le 5 mars 2018
À 17h00
Palais universitaire, salle Tauler
Le 16 mars 2018
Palais universitaire, salle Pasteur